Le parc national d’Etosha, créé en 1907, est l’une des plus belles et plus importantes réserves animalières d’Afrique australe. D’une superficie de 22 270 km², la réserve abrite des dizaines d’espèces de mammifères et de reptiles, plusieurs espèces d’amphibiens, plus de 300 espèces d’oiseaux et même une espèce de poissons.
a1b
La dépression de sel de 4 731 km², la plus grande de son genre en Afrique, est le joyau du parc national. La croûte blanche scintillante de cristaux de sel de la dépression s’étend à perte de vue. Auparavant de la taille de la Hollande, le lac était alimenté par plusieurs rivières, dont probablement le Kunene. Lorsque les rivières changèrent graduellement leur cours, l’eau du lac commença à s’évaporer jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une énorme dépression sèche. Les San (des broussards) racontent une légende assez poignante quant à la formation de la dépression d’Etosha : lors d’un raid sur un village, tous les hommes et les enfants ont été assassinés, seules les femmes ont été épargnées. L’un d’elles était si bouleversée par la mort de sa famille qu’elle pleura et pleura jusqu’à ce que ses larmes aient formé un lac immense. Quand le lac s’est asséché, rien n’a subsisté à part une énorme dépression blanche.

Le parc national d’Etosha couvre une vaste zone protégée depuis la domination coloniale allemande, et est devenu depuis l’un des parcs les plus productifs en Afrique – avec 114 espèces de mammifères, 110 espèces de reptiles, 16 espèces d’amphibiens, 340 espèces d’oiseaux et une espèce de poissons.

De nombreux animaux sauvages comme des zèbres, des koudous, des oryx, des gnous, des springboks, des impalas et des élans abondent dans les prairies, tandis que les éléphants se promènent en grands troupeaux. Les lions dominent la chaîne alimentaire des prédateurs et utilisent intelligemment les points d’eau comme terrains de chasse, alors que les plus petits prédateurs comme le chacal à dos noir semblent ne même pas se rendre compte de la présence humaine. Puisque chaque animal a besoin d’eau, les allers-retours aux points d’eau sont incessants. Les règles de circulation sont simples : le plus fort a toujours le droit de passage. La diversité des espèces buvant en même temps peut être étonnante. C’est l’endroit idéal pour assister aux plus grandes scènes dramatiques du quotidien de la faune namibienne.
a2b
Lors de nos safaris, les visiteurs découvrent les dessous fascinants de la faune et de la flore à Etosha. Nos véhicules, conçus pour affronter toutes les conditions météorologiques, sont spacieux et confortables, et offrent une vue imprenable à 360 degrés grâce à leurs sièges surélevés. Nous recevons des informations en temps réel sur les déplacements des animaux sauvages, raison pour laquelle notre taux de réussite d’observation est très élevé.

Voir Hébergement


Galerie